Apple ouvre ses usines chinoises pour redorer son image

Des manifestants protestent contre les méthodes de travail en vigueur chez Foxconn, un des sous-traitants d\'Apple, le 7 mai 2011 à Hong Kong.
Des manifestants protestent contre les méthodes de travail en vigueur chez Foxconn, un des sous-traitants d'Apple, le 7 mai 2011 à Hong Kong. (ANTONY DICKSON / AFP)

Une ONG américaine va examiner les conditions de travail dans les usines des sous-traitants chinois du géant de l'informatique. 

Opération mains propres chez Apple : deux semaines après la publication d'une enquête accablante concernant les conditions de travail sur les sites chinois où sont fabriqués ses produits, le géant informatique américain a fait savoir, lundi 13 février, que les inspections de ses usines en Chine ont débuté.

Le groupe avait annoncé à la mi-janvier qu'il allait ouvrir les sites de ses sous-traitants Foxconn à l'ONG américaine Fair Labor Association (FLA). Des audits spéciaux vont ainsi être menés dans les usines de Foxconn à Shenzhen et Chengdu en Chine. Apple avait également publié la liste de ses sous-traitants après avoir été accusé d'y laisser perdurer des conditions de travail déplorables, avec notamment des ouvriers surchargés de travail ou des règles de sécurité non respectées.

Vous êtes à nouveau en ligne