SNCF : Alstom perd un contrat à 700 millions d'euros

FRANCE 2

La SNCF a préféré le constructeur espagnol CAF au français Alstom pour une commande de 28 trains, dans le cadre d'un contrat à 700 millions d'euros. Le groupe public assure avoir choisi la meilleure offre.

C'est un coup dur pour le géant français des transports. Alstom vient de perdre un contrat de 700 millions d'euros : 28 rames de trains Intercités, plus 75 en option, dont la construction a été confiée à son concurrent espagnol, CAF. Dans un communiqué, la SNCF se justifie, estimant que l'offre de CAF était simplement "la meilleure sur les critères de performance technique, d'innovation et de coût". Chez Alstom, certains le vivent comme une trahison. Cette commande aurait représenté dix ans de production pour l'usine de Reichshoffen (Bas-Rhin), dont l'activité est menacée.

Les rames construites en Espagne, mais assemblées en France

Avant même l'annonce, le PDG d'Alstom alertait sur les suppressions de postes à prévoir dans l'usine alsacienne. À l'autre bout du pays, en revanche, un autre site industriel a le sourire. Car si les rames seront construites en Espagne, elles seront assemblées dans une usine de Bagnères-de-Bigorre (Hautes-Pyrénées). Pour CAF, c'est une revanche. En 2016, l'espagnol avait été écarté d'un appel d'offres après une forte mobilisation pour préserver l'emploi chez Alstom.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne