Les commandes de TGV vont "apporter de la charge à l'ensemble des sites d'Alstom", se réjouit son PDG

Henri Poupart-Lafarge, pdg d\'Alstom, le 4 octobre 2016
Henri Poupart-Lafarge, pdg d'Alstom, le 4 octobre 2016 (SEBASTIEN BOZON / AFP)

Le PDG d'Alstom, Henri Poupart-Lafarge, se félicite après l'annonce par le gouvernement d'un plan de sauvetage pour le site de Belfort, mardi 4 octobre.

Le gouvernement a présenté mardi 4 octobre des mesures pour sauver le site Alstom de Belfort. Parmi les mesures, l'achat de 15 TGV, destinés aux lignes Intercités Bordeaux-Marseille et Montpellier-Perpignan, et la commande par la SNCF de 20 locomotives diesel pour le remorquage de trains en panne. Le PDG d'Alstom, Henri Poupart-Lafarge s'en est réjoui. "Les nouvelles commandes qui ont été annoncées" vont "apporter de la charge à l'ensemble des sites d'Alstom".

Henri Poupart-Lafarge a précisé que ce plan de sauvetage "ne profite pas uniquement à Belfort". Ces commandes sont "une bonne nouvelle pour Belfort, mais aussi pour La Rochelle, pour Reichshoffen, pour Le Creusot, pour Tarbes, pour Nantes, pour l'ensemble des sites composants", a-t-il déclaré.

"Il faut inscrire l'ensemble dans une démarche de filière et d'avenir", a précisé Henri Poupart-Lafarge.

Henri Poupart-Lafarge, PDG d'Alstom : Ces commandes vont "apporter de la charge à l'ensemble des sites d'Alstom"
--'--
--'--

Vous êtes à nouveau en ligne