General Electric : l'entreprise prévoit des supprimer des milliers de postes

FRANCE 3

General Electric a annoncé des suppressions de postes, alors que l'entreprise perd de sa valeur.

La direction de General Electric a annoncé moins de dividendes et des milliers de suppressions de postes dans le monde, ce lundi 13 novembre. Des sites français pourraient être concernés. "Il y a de quoi s'inquiéter, car General Electric c'est 16 000 salariés en France, dont les deux tiers dans sa branche Énergie", explique le journaliste Viktor Frédéric.

La France directement concernée ?

John Flannery, le PDG, a pointé du doigt les anciens sites français d'Alstom, rachetés en 2015. "Il juge les résultats très décevants et il se dit très déçu. Difficile alors de penser que la Fance pourrait être épargnée par un plan de restructuration massif", juge le journaliste. Plusieurs milliers d'emplois sont en danger dans le monde. La valeur de General Electric a chuté de 100 milliards de dollars depuis janvier dernier.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne