Comment un patron a fini en prison aux États-Unis sur fond de guerre commerciale

France 3

Frédéric Pierucci assure que son emprisonnement pour corruption aux États-Unis est la conséquence de la fusion entre Alstom et General Electric.

C'est un témoignage édifiant de la guerre économique que livrent les États-Unis à l'Europe. Cet ancien dirigeant d'Alstom s'est retrouvé du jour au lendemain dans une prison de haute sécurité aux États-Unis. Il raconte dans un livre cette descente aux enfers, et explique comment les Américains utilisent parfois la loi anticorruption pour affaiblir leurs concurrents. Frédéric Pierucci raconte ainsi son arrivée à New York, et le comité d'accueil local.

Il refuse de jouer la taupe

"Je suis arrêté, menotté dans le dos, mis dans une voiture banalisée, et emmené au siège du FBI à Manhattan. Là, un procureur m'accueille et me dit qu'Alstom est sous enquête depuis plus de trois ans par le ministère de la Justice américaine pour des affaires de corruption un peu partout dans le monde. Il me propose à demi-mot de jouer taupe à l'intérieur de l'entreprise. Je refuse. Et à partir de là, ma vie bascule dans un vrai cauchemar", raconte-t-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne