Belfort : Alstom confirme la fermeture

FRANCE 2

Entre François Hollande et la direction d'Alstom, le bras de fer bat son plein. France 2 fait le point sur la situation mardi.

Le bras de fer entre François Hollande et la direction d'Alstom continue. En déplacement en Roumanie ce mardi 13 septembre, le président de la République prend un engagement très précis sur le site de Belfort. "Je l'assure ici, tout sera fait pour que le site de Belfort puisse être pérennisé", a ainsi déclaré François Hollande. Mais au même moment, c'est la douche froide pour les salariés d'Alstom.

Les syndicats reçus à Bercy

Tous découvrent ce message daté de ce mardi matin et signé par le PDG du groupe : "Il apparaît aujourd'hui impossible d'assurer un avenir pérenne pour les activités du site de Belfort." La fermeture semble donc entérinée. Mais mardi midi, Alstom assure finalement que ce message n'est pas une réponse à François Hollande. Il aurait été écrit il y a trois jours. La confusion provoque la colère des syndicats. Ces derniers seront reçus mardi après-midi à Bercy. Pour empêcher la fermeture, certains envisagent déjà de cesser le travail.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne