Alstom va racheter son rival Bombardier pour devenir un géant du ferroviaire

franceinfo

Deux géants du secteur du ferroviaire devraient s'allier. Le Français Alstom s'apprête à racheter son concurrent canadien Bombardier. Montant estimé du rachat : six milliards d'euros.

Alstom est en passe de devenir le numéro deux mondial. Le groupe français a fini l'année 2019 avec un chiffre d'affaires de 8,1 milliards d'euros. Son carnet de commandes culmine à 43 milliards d'euros et il emploie 36 000 salariés. Bombardier est le numéro quatre mondial avec un chiffre d'affaires de 7,2 milliards d'euros, un carnet de commandes de 33 milliards d'euros. Son effectif total est d'environ 40 000 personnes. La grosse différence entre les deux sociétés, c'est la santé financière. Le Canadien a une dette de huit milliards d'euros, qui devrait être comblée en grande partie par ce mariage.

La CGT inquiète

Ce nouveau groupe deviendra le numéro deux mondial du ferroviaire, loin derrière le Chinois CRRC, mais devant l'Allemand Siemens. La réalisation de cette opération est attendue d'ici le premier semestre 2021. "Dans ce style d'opération de grande ampleur, c'est bien souvent la rationalisation de l'emploi qui est visée. Je partage l'inquiétude des salariés. Si on veut lutter efficacement contre la concurrence étrangère, il faudrait renforcer les règles sociales dans les appels d'offres", a réagi Philippe Martinez, le patron de la CGT, au micro de France 3.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne