Alstom : quel est le plan de sauvetage du gouvernement ?

France 2

Comment sauver l'usine Alstom de Belfort et ses 480 salariés ? Le gouvernement doit dévoiler son plan demain, mardi 4 octobre, mais on connaît déjà les grandes lignes.

L'État est prêt à tout pour sauver Alstom. Ce lundi 3 octobre au soir, il est même prêt à mettre lui-même la main au portefeuille. Une commande publique de 16 TGV est sur la table, de quoi donner deux ans de travail aux usines de Belfort, mais aussi de La Rochelle (Charente-Maritime). Coût de l'opération pour l'État : 500 millions d'euros. C'est le premier axe du plan de sauvetage qui satisfait à court terme les syndicats.

Nouvelles technologies

Pour assurer l'avenir d'Alstom, deuxième piste du gouvernement : installer sur le site de Belfort, fabricant de locomotives menacé de fermeture, un centre de maintenance ferroviaire. Montant des travaux : 70 millions d'euros à la charge de l'entreprise. Dernier axe du plan de sauvetage, miser sur les nouvelles technologies avec par exemple des bus futuristes. Le plan de sauvetage du gouvernement sera dévoilé demain, mardi 4 octobre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne