Alstom : l’État savait-il ?

France 2

Selon plusieurs protagonistes, des courriers ont été adressés au gouvernement pour l'informer de la situation du site de Belfort.

Des courriers alarmistes envoyés à Bercy, à l'Élysée et au ministère des Transports. Tous prédisent depuis longtemps de graves difficultés pour Alstom : des risques de destructions d'emplois et des désastres industriels. "Nous n'avons cessé de les harceler", indique Fabienne Keller, sénatrice (LR) du Bas-Rhin.

"Pas au courant des intentions d'Alstom"

Le gouvernement n'a-t-il vraiment rien fait ? Mai 2015 : Emmanuel Macron se rend à Belfort et se veut rassurant. Il y a un mois encore, il évoque le dossier Alstom, mais selon lui le problème ne se posera vraiment que dans un an. Alors le gouvernement a-t-il été pris de court ? Pour Arnaud Montebourg, le doute n'est pas permis, Bercy était forcément au courant, car l'État a deux représentants au conseil d'administration d'Alstom. Faux, répond le ministre de l'Industrie. Selon lui, le gouvernement connaissait les difficultés, mais pas les intentions précises d'Alstom.

 

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne