Alstom : le gouvernement veut éviter un nouveau Florange

France 3

François Hollande s'est engagé. Le dossier Alstom semble être devenu un véritable enjeu de la présidentielle.

En quelques jours à peine, Alstom est devenu le symbole d'une industrie qu'il faut défendre, depuis l'annonce de la fermeture du site de Belfort. Une réunion de crise s'est tenue ce lundi 12 septembre au matin à l'Élysée. Cet après-midi, le chef de l'État s'est fixé un objectif : maintenir l'activité sur le site de Belfort et cela passe par un carnet de commandes à remplir.

Un engagement de campagne

Avec cet engagement, le chef de l'État a obligation de résultat. Pour montrer qu'il agit, le gouvernement a multiplié les réunions, à l'Élysée ce lundi matin et cet après-midi, les élus locaux avaient rendez-vous à Bercy. À huit mois de la présidentielle, le gouvernement veut éviter un nouveau Florange. Le candidat Hollande avait promis en 2012 qu'il sauverait les hauts-fourneaux. Ils ont finalement fermé. Le dossier Alstom est déjà un enjeu de la présidentielle qui pourrait devenir un symbole. Le président de la République en a fait aujourd'hui un engagement de campagne.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne