Alstom : le gouvernement aurait été averti il y a plus d'un an

France 2

Le dossier d'Alstom à Belfort s'envenime encore. France 2 revient sur les faits.

Le gouvernement était-il au courant, aurait-il pu agir plus tôt ? Selon certains députés et sénateurs, qui disent avoir envoyé 11 courriers depuis l'été 2015, la réponse est oui. Fabienne Keller, sénatrice du Bas-Rhin, affirme notamment avoir écrit à l'Élysée et au gouvernement. "Nous n'avons cessé de les harceler donc vraiment, je ne comprends pas comment ils peuvent aujourd'hui dire aux Français qu'ils ne savaient pas", lance-t-elle à la caméra de France 2. 

Perdus et manipulés 

Vers midi, mercredi 14 septembre, Stéphane Le Foll a maintenu la position du gouvernement. L'exécutif n'a jamais été averti d'une fermeture de site. Mercredi matin, à la sortie de l'usine où près de 500 emplois sont menacés, les salariés se sentent à la fois perdus et manipulés. La direction d'Alstom ne s'est quant à elle pas encore exprimée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne