Alstom dans le viseur de General Electric

FRANCE 2

Alors que General Electric a annoncé une restructuration, les regards se tournent vers Alstom.

"Alstom s'est révélée en dessous des attentes", a déclaré le PDG de General Electric, John Flannery à propos de l'entreprise française rachetée en 2015. La branche Énergie rachetée par le géant américain est directement visée par son nouveau PDG. En 2015, General Electric s'était engagé à créer 1 000 emplois avant fin 2018. Le groupe a déjà prévu la suppression de 345 postes sur le site de Grenoble (Isère). L'inquiétude grandit aussi pour les salariés de Belfort (Territoire de Belfort). "Cela fait longtemps que l'on est inquiets", relativise l'un des salariés.

Le groupe américain au plus bas

En réalité, la France n'est pas l'unique pays visé. Le groupe General Electric se porte mal, son action a perdu 37% de sa valeur depuis le début de l'année 2017. Des milliers de suppressions d'emplois sont envisagées à travers le monde.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne