4 Vérités - Raffarin sur Alstom : "On a abandonné le rail en France"

France 2

Jean-Pierre Raffarin est l'invité de Caroline Roux sur le plateau des 4 Vérités de France 2 ce mercredi 14 septembre.

Dans le dossier Alstom, "le gouvernement a fait une double faute", estime Jean-Pierre Raffarin dans les 4 vérités ce mercredi matin. "Un manque de prévisions d'abord. Quand on est actionnaire, on anticipe les choses. Et ensuite, où est la politique du rail ? Quand on a supprimé l'écotaxe, le financement d'une politique ferroviaire, il ne faut pas s'étonner qu'après les commandes ne soient pas au rendez-vous. On a abandonné le rail en France", explique l'ancien Premier ministre.

François Hollande a promis aux salariés d'Alstom que le site de Belfort ne fermera pas. Commentaire du sénateur de la Vienne : "Je pense que le président de la République a un problème de crédibilité et que toutes ses promesses sont remises en cause. Même dans sa majorité, il y a des divisions. La probabilité de sa candidature devient incertaine, d'autant plus si on ajoute son niveau d'impopularité".

La fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim "n'est pas du tout stratégique", selon lui. Il comprend "le mécontentement" des salariés qui font grève ce mercredi.

Juppé, "le candidat de la France qui veut aller bien"

Alain Juppé, candidat à la primaire de la droite, est "conscient de la gravité de la situation. Elle va très mal sur le plan du terrorisme dans le monde. En France, le chômage continue de se développer. Face à cette gravité, il ne faut pas faire de polémique, il faut beaucoup de sagesse et de solidité. c'est ce que propose Alain Juppé. C'est le candidat de la France qui veut aller bien. Alain Juppé peut redonner confiance aux Français", affirme celui qui le soutient.

"L'immigration a été très positive", convient Jean-Pierre Raffarin. Mais "aujourd'hui, nous avons des problèmes majeurs. Il y a une immigration incontrôlée. Nous avons des problèmes d'intégrisme et de sécurité. Il faut changer la politique européenne de l'immigration".

Vous êtes à nouveau en ligne