Alcatel-Lucent : Michel Combes renonce à une partie de sa prime

FRANCE 2

Michel Combes, l'ancien patron d'Alcatel-Lucent, va finalement devoir renoncer à une partie de son parachute doré.

Avec sa prime de départ, Michel Combes avait réussi à provoquer un tollé général. Salariés, politiques et même patronat s'étaient offusqués. Conséquence : le groupe Alcatel-Lucent fait marche arrière dans un communiqué. "Le Conseil d'administration a revu avec le plein accord et à la demande de M. Combes, les différents éléments de rémunération et la clause de non-concurrence". Résultat : la prime de départ qui devait être de 13,7 millions d'euros est ramenée à 7,95 millions d'euros.

Insuffisant pour les salariés

Pas de quoi satisfaire pleinement les salariés du groupe. "C'est déjà une bonne nouvelle, mais c'est encore pas assez", confie au micro de France 2 une employée. Alcatel a en partie entendu les critiques du patronat. Par exemple, l'année 2015 n'est plus entièrement prise en compte vu que Michel Combes n'est resté que huit mois. La clause de non-concurrence, alors que l'ancien PDG part chez SFR-Numéricable, est maintenue mais réduite.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne