Agriculteurs : la difficile question de la succession

France 2

Afin de ne pas abandonner sa ferme, au moment de partir à la retraite, un éleveur de la Drôme s'est associé avec deux jeunes agriculteurs.

Au moment de prendre leur retraite, de nombreux agriculteurs peinent à trouver des repreneurs. Une équipe de France 2 a rencontré un éleveur de la Drôme qui se démène pour sauver sa ferme.
À 69 ans, Alain Plantier n'a pas d'enfants. Cet agriculteur n'avait donc personne à qui transmettre son exploitation. Un véritable crève-coeur pour cet homme. Alors pour éviter une telle situation, Alain a pris les devants. Avant de partir à la retraite, il a souhaité transmettre sa ferme à de plus jeunes, petit à petit.

"On est tous à égalité sur la ferme"

"Ce que je ne voulais pas c'est qu'elle disparaisse, que les terres soient toutes dispatchées à droite, à gauche, c'est une ferme qui existe depuis des générations. Je ne voulais pas être celui qui la détruisait", explique-t-il.
Les candidats à l'exploitation sont nombreux. Finalement, l'agriculteur en a choisi deux. Pour l'heure, tout fonctionne. Les trois associés sont sur la même longueur d'onde. "On est tous à égalité sur la ferme, on touche tous le même salaire, mais chacun est responsable de son atelier", témoigne Martin De Douhet.
"Aujourd'hui, je peux laisser ma place, surtout que je vais encore être remplacé par quelqu'un d'autre", lance Alain, soulagé.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne