En 2015, la rémunération du PDG d’Air France–KLM a bondi de 65%

(Pour redresser le groupe, Alexandre de Juniac a engagé un premier plan de restructuration, "Transform 2015", en 2012, qui s'est notamment traduit par la suppression de 5 500 postes © MaxPPP)

Alors qu’elle s’élevait à 645 000 euros en 2014, la rémunération d’Alexandre de Juniac s’est élevée au titre de 2015 à 1,062 million d'euros, soit une hausse de 65% grâce à une part variable indexée sur les résultats financiers.

 Alexandre de Juniac doit quitter ses fonctions de président-directeur général d’Air France-KLM cet été pour rejoindre l'association du transport aérien international. Au passage, l’homme pourra se satisfaire d’un bond de 65% de sa rémunération en douze mois : grâce à une part variable indexée sur les résultats financiers, le PDG d’Air France-KLM a ainsi vu sa rémunération s’élever au titre de 2015 à 1,062 million d'euros, quand cette dernière planchait à 645.000 euros en 2014. 

5 500 postes supprimés 

Une manière contractualisée de récompenser l’homme pour avoir fait renouer le groupe franco-néerlandais avec les profits en 2015 pour la première fois depuis 2008, avec un bénéfice net de 118 millions, après 225 millions de pertes l'année précédente.

Pour parvenir à ces résultats, Alexandre de Juniac a engagé un premier plan de restructuration, "Transform 2015", en 2012, qui s'est notamment traduit par la suppression de 5 500 postes. Un second plan, baptisé "Perform 2020", lui a succédé, mais il a donné lieu à des négociations tendues avec les syndicats. Le projet a été rejeté ce mercredi par le SNPL, premier syndicat des pilotes de la compagnie. Il prévoyait une augmentation de la productivité, des mesures de flexibilité et 600 embauches d'ici à fin 2020.

Une "injustice absolue" 

Le 11 avril, un nouveau projet d'accord a été transmis aux syndicats de pilotes, ouvert à la signature jusqu'au 2 mai. Le Syndicat des pilotes d'Air France a estimé dans un communiqué que "cette augmentation au chiffre incroyable relève d'une injustice absolue".

Vous êtes à nouveau en ligne