En 2011, les Français sont plus timides sur les dépenses. Une baisse qui se confirme encore sur le mois de mai

La baisse la plus importante touche le secteur de l\'alimentaire et des vêtements
La baisse la plus importante touche le secteur de l'alimentaire et des vêtements (France 2)

Les dépenses de consommation des ménages français en produits manufacturés ont de nouveau chuté en mai, de 0,8%, a annoncé jeudi l'Institut national de la Statistique et des Etudes économiques (INSEE).Cette chute est notammet due à une baisse des achats alimentaires et de vêtements. En avril, elles avaient déjà reculé de 1,4%.

Les dépenses de consommation des ménages français en produits manufacturés ont de nouveau chuté en mai, de 0,8%, a annoncé jeudi l'Institut national de la Statistique et des Etudes économiques (INSEE).

Cette chute est notammet due à une baisse des achats alimentaires et de vêtements. En avril, elles avaient déjà reculé de 1,4%.

Dans le détail, après une forte baisse en avril (moins 6,4%), les dépenses en biens durables diminuent légèrement en mai (moins 0,6%), selon l'Insee.

"Cela s'explique par un recul des achats d'automobiles moins prononcé qu'en avril (moins 1,8% en mai après moins 10,3%)". Les achats en équipement du logement reculent également de nouveau en mai (moins 0,4%, après moins 1,9% en avril).

Surtout en mai, les achats de textile-cuir baissent fortement (moins 4,4%), après un mois d'avril en hausse (plus 1,6%). De même, la consommation en produits alimentaires est en baisse (moins 1,7% après plus 1,4% en avril).

Les dépenses de consommation en autres biens fabriqués sont également en baisse (moins 1,3%) après une légère hausse en avril (plus 0,3%).

En revanche, la consommation en énergie rebondit en mai (plus 3,4% après moins 3,4%). "Après une météo particulièrement douce en avril, ayant limité les dépenses de chauffage, la consommation des ménages retrouve ainsi un niveau habituel en mai", commente l'Insee.

Vous êtes à nouveau en ligne