Visiteurs médicaux : près de 300 emplois sur la sellette

France 2

Un laboratoire japonais va licencier 284 de ses salariés.

Visiteuse médicale depuis 27 ans, Élisabeth Flamand-Paumard a rendez-vous chez un cardiologue. C'est peut-être la dernière fois, car son emploi est menacé. "Là, en février, je n'ai plus d'emploi, compte tenu de mon âge - je ne sais pas si je dois le donner -, mais ça va être très difficile de retrouver un emploi et surtout de retrouver une formation", indique-t-elle.

Médicament déremboursé

Le laboratoire japonais qui l'emploie va licencier 284 salariés sur 300, car son médicament phare, l'Olmetec, prescrit pour lutter contre l'hypertension, doit être déremboursé à partir de février. Du coup, les médecins comme ce cardiologue vont cesser de le prescrire. Mais pour lui, c'est un mauvais calcul, car changer de médicament entraîne des coûts supplémentaires. Selon les industriels du médicament, le cas de ce laboratoire n'est pas isolé.
 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne