VIDEO. Pourquoi les restaurateurs peinent-ils à recruter ?

L. Desbonnets, D. Sebastien, T. Simonet, I. Tartakovsky / France 2

50 000 postes restent non pourvus dans l'hôtellerie et la restauration. Les conditions de travail font fuir les candidats, malgré des efforts des employeurs.

A 27 ans, Samuel Dedieu est responsable d'un restaurant dans le centre-ville de Lyon. Ancien serveur, il estime que, si le secteur peine à recruter, c'est notamment parce que "les horaires sont compliqués". "Il faut être flexible, estime-t-il, on peut commencer tôt le matin ou finir tard le soir. Ma serveuse vient ici à 6h30 pour mettre en place la terrasse et la caféterie et, le soir, on finit vers minuit ou 1h."

Le propriétaire du restaurant de Samuel Dedieu confirme que les conditions de travail font fuir les candidats, malgré des efforts pour rendre ces métiers attractifs. "Notre activité aujourd'hui fonctionne bien, selon Fabien Chalard, et les grilles de salaires ont été revalorisées, avec une mutuelle obligatoire pour chaque salarié."

Alors que 50 000 postes restent non pourvus dans l'hôtellerie et la restauration, beaucoup de demandeurs d'emploi restent réticents à l'idée de se reconvertir. "Ca ne m'intéresse pas, j'ai fait huit ans d'études, c'est pas pour faire autre chose", témoigne une demandeuse d'emploi.

 

Vous êtes à nouveau en ligne