Saisonniers : la galère du logement

FRANCE 2

Les travailleurs estivaux font souvent face à des loyers et des coûts excessifs pour se loger, proche de leur lieu de travail.

Il sont plagistes, vendeurs de glace, serveurs ou distributeurs de prospectus. Chaque été, ils sont 100 000 saisonniers à tenter leur chance sur la Côte-d'Azur. Mais ils font tous face au même casse-tête : se loger avec un salaire proche du SMIC, alors que l'afflux de touristes fait monter les grimper les prix.

"680 euros pour une tente"

Des prix qui peuvent être inaccessibles même pour un simple emplacement au camping. "680 euros pour une tente (...), je trouve ça excessif, surtout quand on est saisonnier. Quand on voit passer son salaire dans le logement, c'est un peu dur", s'agace Yoann Cohen, moniteur de Jet-ski à Saint-Raphaël (Var). Il a donc décidé de faire la route : 100 kilomètres tous les jours pour rejoindre son logement. De plus en plus, les patrons tentent alors de proposer des solutions d'hébergement, dans l'objectif notamment de fidéliser ces travailleurs saisonniers.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne