Ruptures conventionnelles : quels sont les profils des salariés qui les signent ?

FRANCE 2

Jean-Paul Chapel brosse le portrait des salariés qui optent pour la rupture conventionnelle avec leur employeur.

Le recours aux ruptures conventionnelles ne cesse d'augmenter en France, si bien qu'un député de la majorité propose de durcir les conditions de sa mise en place. Pendant ce temps, les syndicats parlent de certains cas où il s'agirait d'un licenciement déguisé. Mais quel est le profil de ces salariés qui décident d'y avoir recours ? "Les jeunes de moins de 30 ans représentent 26% de ces ruptures, alors qu'ils sont deux fois moins nombreux à détenir un CDI", explique en plateau Jean-Paul Chapel.

Ce n'est pas que pour les cadres

"39% des ruptures sont signés par des trentenaires, 22% par des quadras, et seulement 18% par des moins que 50 ans. Autre idée reçue, le système serait réservé aux cadres. Pas du tout. 53% concernent des employés, 18% des ouvriers, et 18% aussi, des cadres", détaille le journaliste. "La moitié des cadres touchent une indemnité de 7 000 €. Les employés, 2 236 €. En fait ça se négocie. Pour les employés ça représente un mois de salaire pour quatre ans d'ancienneté, pour les cadres c'est 20% de plus", explique-t-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne