Ruptures conventionnelles : pourquoi un tel engouement ?

FRANCE 3

Elles se multiplient dans les entreprises, les ruptures conventionnelles de contrat de travail devraient enregistrer un nouveau record cette année. France 3 fait le point.

Les divorces à l'amiable dans les entreprises se multiplient. Comment expliquer l'engouement pour les ruptures conventionnelles de contrat de travail ? "En fait, c'est une alternative au licenciement. L'employeur et le salarié décident de se quitter bons amis, ce qui permet au salarié de toucher des indemnités chômage. Cela n'aurait pas été le cas, s’il avait démissionné. L'entreprise elle, évite des tracas administratifs", répond la journaliste Émilie Quéno. 

Des abus ?

Entre janvier et novembre 2015, on compte 320 000 ruptures conventionnelles. "À ce rythme, on devrait atteindre les 350 000 fin décembre, soit environ 20 000 de plus que l'année dernière", estime Émilie Quéno.
 
Peut-on parler de dérive ? "C'est ce que dénoncent les syndicats. Cela permettrait aux entreprises de licencier en toute tranquillité et de se séparer des salariés les plus âgés qui bénéficient d'une période d'indemnité jusqu'à la retraite. Des retraites déguisées en quelque sorte. Les ruptures conventionnelles représentaient en 2012, 25% des CDI pour les 58-60 ans contre 16% pour l'ensemble des salariés", souligne aussi la journaliste. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne