VIDEO. En Grèce, la casse du Code du travail jette les chômeurs à la rue

Voir la vidéo

A l'heure des ordonnances qui réforment le droit du travail en France, où en sont nos voisins ? La Grèce paie cher l'aide octroyée par l'Union européenne contre des réformes radicales. Depuis que le filet de sécurité de protection sociale a été supprimé, un Grec sur trois a basculé dans la misère. Extrait du magazine "Avenue de l'Europe".

En Grèce, où le droit du travail a été totalement refondu à la demande du FMI et des instances de Bruxelles, les nouvelles lois facilitent les licenciements. Le filet de protection sociale a été supprimé. Les chômeurs de longue durée ne touchent plus rien au bout d'un an. Résultat : un Grec sur trois a basculé dans la misère. Dernier recours : la banque alimentaire. Extrait du magazine "Avenue de l'Europe".

Mis à la porte sans motif

C'est au sortir d'une distribution de repas que Frédérique Maillard a tendu le micro à Vaggelis Thexaris, anéanti par la crise. Il dort aujourd'hui dans la rue. Auparavant, il était boucher dans un supermarché, mais il a été mis à la porte sans motif, selon lui. "A mon travail, ils m'ont maltraité. Ils m'ont viré à la première occasion, uniquement parce que je ne plaisais pas à mon supérieur. Ils sont nombreux, les chômeurs à la rue, surtout les jeunes. C'est un crime !"

Vaggelis est divorcé. Il a deux enfants, mais ils sont loin. Tous deux, sans travail, ont été contraints d'émigrer. Le garçon est en Angleterre, la fille aux Pays-Bas. Leur père ne veut pas les mettre au courant de sa situation.

Extrait de "La Grèce dépasse les bornes", un reportage diffusé dans "Avenue de l'Europe" le 13 septembre 2017.