Réforme du compte pénibilité : revue et corrigée

FRANCE 3

Le gouvernement a annoncé qu’il allait revoir les critères qui permettaient aux salariés de partir plus tôt à la retraite ou d’être formé.

Travailler dans le bruit : quatre points. Porter des charges lourdes : quatre autres points. Voilà deux critères du compte pénibilité, mis en place l’an dernier. C’est le quotidien des employés de cette menuiserie. Fabrice confectionne et transporte ces fenêtres depuis 26 ans. Certaines d’entre elles pèsent 35 kilos.

Quatre critères supprimés

Mais le gouvernement vient de l’annoncer : porter de tels poids pendant des années ne permettra plus de partir à la retraite plus tôt. C’est le cas de quatre critères jusque-là mesurés par le compte de pénibilité. La manutention des charges lourdes, les postures pénibles, les vibrations mécaniques et les risques chimiques vont être supprimés. Pour la patronne de cette entreprise, c’est un soulagement, ces critères sont beaucoup trop difficiles à quantifier. Pour ces quatre critères, ce sont désormais les médecins du travail qui autoriseront un départ anticipé à la retraite mais seulement une fois qu’une maladie professionnelle s’est déclarée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne