Réforme du Code du travail : les syndicats méfiants face au gouvernement

France 3

Pour le président de la CFTC, Philippe Louis, la réforme du Code du travail est une bonne chose, mais certaines précisions n’ont pas encore été dévoilées, ce qui l’inquiète.

Pour Emmanuel Macron, la France n’aime pas les réformes. "Les Français ont surtout de mauvais souvenirs de certaines réformes", explique Philippe Louis, le président de la CFTC. "Quand on parle de repousser l’âge de la retraite, c’est logique que les Français aient une mauvaise image des réformes. Il faut expliquer pourquoi réformer le Code du travail. Il faut dire qu’aujourd’hui, on est dans un monde qui change : il y a le numérique, il y a la transition écologique, et tout ça commence à avoir des impacts forts sur notre quotidien. On doit pouvoir apporter de la souplesse et de la sécurité aux salariés", poursuit le syndicaliste.

"Mettre un barème, pourquoi pas"

La CFTC est plutôt favorable aux réformes. "Tout ce qui nous a été dévoilé sur les ordonnances, va dans le bon sens. Mais tout est lié à des seuils et à des taquets, que l’on ne connait pas encore. Quand on aura les tableaux avec les seuils, on risque d’avoir des surprises. On verra alors l’étendue des dégâts. Pour les indemnités en cas de licenciement abusif, pour nous, il n’est pas question que le juge ne puisse pas réparer le préjudice subi par le salarié. Mais mettre un barème pour éviter les exagérations, pourquoi pas", conclut Philippe Louis.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne