Michel Eltchaninoff : "Le droit à la fainéantise doit être défendu"

FRANCE 3

En réponse à Emmanuel Macron et sa phrase sur les fainéants, les philosophes ont toujours défendu un droit à la paresse.

Dans un discours, Emmanuel Macron a prononcé le mot "fainéant", repris depuis partout sur les réseaux sociaux et dans les manifestations. "C'est un mot très dur, beaucoup plus radical que le mot paresseux, explique Michel Eltchaninoff, rédacteur en chef de Philosophie Magazine. Cela s'adresse à tout le monde. Aujourd'hui, il y a une telle pression mise sur les jeunes pour qu'ils deviennent parfaits, sans doute que le droit à la paresse, à la fainéantise doit être défendu pour assurer un peu de rêverie."

La pensée d'Aristote

Aristote disait : "Plus on possède la faculté de contempler, plus on est heureux". "Cela veut dire que pour pouvoir développer la plus belle partie de notre vie, c'est-à-dire la contemplation, la méditation, il faut être un peu fainéant", indique Michel Eltchaninoff.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne