L'interview J-1. Il faut que "la vie pour un entrepreneur soit plus simple", plaide le secrétaire d'État Jean-Baptiste Lemoyne

FRANCEINFO

Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, est l'invité de Yaël Goosz à J-1 de l'université d'été du Medef.

À deux jours de la présentation très décriée des ordonnances réformant le droit du travail, le gouvernement sera massivement représenté pour la traditionnelle université d'été du Medef sur le campus d'HEC, à Jouy-en-Josas (Yvelines) mardi 29 août et mercredi 30 août. Pas moins de 11 ministres s'y rendront dont Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères qui y voit "un temps de réflexion".

"Simplifier aussi nos dispositifs"

"Nous sommes là pour montrer que le gouvernement, en matière de diplomatie économique s'agissant du Quai d'Orsay, est à l'offensive", indique Jean-Baptiste Lemoyne. "On se retrousse les manches et, avec tous les ambassadeurs qui sont réunis cette semaine à Paris [pour la conférence des ambassadeurs, mardi, à l'Élysée, en présence d'Emmanuel Macron], je peux vous dire qu'on prend le pli d'aller soutenir nos entreprises à l'export. Et puis, il faut sûrement simplifier aussi nos dispositifs, faire que la vie pour un entrepreneur soit plus simple", dit le secrétaire d'État en faisant référence à la réforme du Code du travail.

" Libérer et protéger, c'est ce qui peut résumer la philosophie" de la réforme, assure Jean-Baptiste Lemoyne qui rappelle que le taux de chômage en France est de "près de 10% alors qu'il y a 10 ans on était à 7%. C'est-à-dire qu'en 2017, on vit moins bien en France qu'en 2007. Notre ambition, c'est qu'en 2022 ou en 2027 on vive mieux". 

Retrouver l'intégralité de l'interview J-1 :

Vous êtes à nouveau en ligne