Recrutement : les métiers les plus recherchés

Selon l'enquête sur les besoins en main-d'?uvre 2011, 18% des entreprises interrogées envisagent de recruter en 2011, ce qui représente 428 400 recruteurs potentiels. 45,3% d'entre eux proposeront des CDI. Mais 7 employeurs sur 10 évoquent une pénurie de candidats (contre 4 sur 10 en 2010).

Ça recrute chez les croupiers ! (Faustine Saint-Genies, Pascal Caron et Régis Massini - France 2 / Francetv info).

L'enquête sur les besoins en main-d'?uvre 2011 réalisée par Pôle emploi fait état de 1 542 400 projets de recrutement dans les 386 bassins d'emploi français.

Les profils les plus demandés

Les contrats saisonniers représentent 38,9% de ces anticipations d'embauche. Le secteur agricole représente le quart des projets de recrutements saisonniers : agriculteurs salariés, viticulteurs, arboriculteurs.

Dans les services aux particuliers, on recherche des serveurs, des animateurs socioculturels, des apprentis de cuisine.

Dans la restauration, les postes à pourvoir sont très largement saisonniers : cuisiniers, serveurs de café.

Des métiers sont néanmoins à pourvoir sur des postes à caractère plus permanent. Il s'agit des services à la personne (aides à domicile, employés de maison) et du secteur médical (aides-soignants), ainsi que des professions essentiellement qualifiées des services aux entreprises et du commerce (attachés commerciaux, ingénieurs).

Les services aux entreprises offrent également des opportunités sur des postes peu qualifiés (agents d'entretien de locaux) ou sur des postes d'encadrement (ingénieurs et responsables informatiques). "Les professions de la banque et des assurances progressent également très significativement, ainsi que les ouvriers non qualifiés de l'alimentation et des industries agroalimentaires. À ceux-ci s'ajoutent un certain nombre de profils divers et peu qualifiés (surveillants d'établissements scolaires, télévendeurs, livreurs), en forte croissance", souligne l'enquête. 

Les secteurs qui recrutent?

Dans l'industrie, ce sont les activités de fabrication d'équipements électriques et de matériel de transport, la métallurgie et l'industrie chimique et pharmaceutique qui embauchent en 2011.

Dans les services, l'hôtellerie-restauration reste le premier recruteur national. Les activités informatiques, l'enseignement (supérieur, secondaire général et technique), ainsi que la santé et l'action sociale sont également pourvoyeurs d'emploi.

?avec peine

Selon les employeurs interrogés, 37,6% des prévisions d'embauche sont assorties de difficultés de recrutement. Raisons invoquées ? L'inadéquation du profil des candidats au poste par manque de motivation, d'expérience ou de diplôme. La construction, la métallurgie, les industries manufacturières et le secteur du commerce sont les principaux concernés.

Les régions à prospecter

L'Ile-de-France totalise 17,1% des intentions d'embauches nationales. Ce sont également les zones touristiques et agricoles qui recrutent  pour faire face à la rotation du personnel et au surcroît d'activité saisonnière. La Bretagne mais aussi de la Champagne-Ardenne s'inscrivent dans cette configuration.

Par ailleurs, dans les  régions Centre (44,5%), Bourgogne (43,3%), Franche-Comté (44,0%), ainsi que la Corse (49,2%) et la Guyane (50,2%,) les employeurs signalent des difficultés à trouver les bons candidats pour pourvoir les postes.

Vous êtes à nouveau en ligne