Jeanne et son aide ménagère

Jeanne a 80 ans et vit dans un hameau de l'Est de la France. Suite à une lourde intervention chirurgicale, elle emploie la même aide à domicile depuis cinq ans. Rencontre.

Après une lourde chirurgie, Jeanne a eu recourt à une aide à domicile. Elle nous fait part de son expérience et de son point de vue sur le travail d'une aide à domicile. 

Quelles sont les qualités principales que vous attendez d'une aide à domicile

"Qu'elle effectue son travail proprement, correctement. Mais j'attends aussi qu'elle soit gentille, agréable, qu'elle ait du coeur et soit honnête. Je ne reproche jamais à une aide ménagère ses lacunes. Nous, personnes âgées, avons notre façon de faire les choses. Il faut accepter, et ce n'est pas toujours simple, la façon de faire d'une autre, chez soi." 

Comment considérez-vous le métier d'aide à domicile ?

"C'est un métier très dur, pénible, ingrat dans bien des cas et franchement les aides ménagères ne volent pas leur argent. Plus que pour le métier, c'est pour les femmes qui l'effectuent que j'ai de la considération et beaucoup d'estime. On parle souvent de personnes âgées maltraitées mais rarement de celles qui mènent une vie impossible aux aides ménagères. Et j'en connais ! Si ces femmes ont du mérite, certains vieux ne les méritent pas." 

En cinq ans, quels rapports avez-vous développé ensemble ?

"Avec le temps je la considère de la famille, c'est un peu comme si nous étions mère-fille, nous sommes devenues des confidentes. Il n'est pas de Noël sans qu'elle ait son petit cadeau selon mes moyens. Il nous arrive d'aller dîner ensemble avec son mari. Je peux m'absenter et lui laisser mes clés, je sais que les choses seront faites. J'ai toute confiance en elle, c'est formidable d'avoir quelqu'un comme cela. Je ne sais pas comment je ferais si elle n'était pas là."
Vous êtes à nouveau en ligne