Le BCA d'Isabelle

Isabelle, 26 ans, jeune diplômée en droit, à la recherche de son premier emploi, explique les plus et les moins du BCA qu'elle a réalisé. Témoignage.

Un outil de motivation

"J'ai rencontré la conseillère Pôle emploi après avoir reçu une lettre de refus à la suite de quatre entretiens. J'étais - il faut le dire - démotivée. Cela faisait déjà plusieurs mois que je cherchais un emploi. Je ne savais plus quelles nouvelles pistes explorer. La conseillère m'a proposé le Bilan de compétences approfondi (BCA), notamment pour redynamiser ma recherche d'emploi."

Un engagement de présence et de sérieux

"Lors de la signature de l'accord pour la réalisation du BCA, la conseillère Pôle emploi m'a fait prendre conscience que je m'engageais pleinement à venir à tous les rendez-vous. Entre les séances, j'avais à chaque fois des travaux pratiques à réaliser, qui sont indispensables à la réussite du BCA : répondre à des questions sur mon parcours, chercher des informations sur les métiers..."

Une psychologue à l'écoute

"Dans le cabinet de ressources humaines tous mes entretiens ont eu lieu avec la même personne, une psychologue. Même si ma situation professionnelle était au centre de nos discussions, elle était également à l'écoute de mes aspirations plus personnelles."

Mieux se connaître

"Nous avons pris le temps de discuter dans le détail des résultats des tests de personnalité. Cela m'a permis de confirmer des tendances en terme de choix professionnels : besoin d'un cadre de travail par exemple ou encore intérêt secondaire pour l'aspect rentable d'un métier. Cela m'a permis d'affiner mes choix et d'abandonner des idées préconçues que j'avais sur moi-même."

Optimiser sa recherche d'emploi

"Parallèlement, la recherche de Pôle emploi m'a permis de découvrir des métiers liés à ma spécialité, le droit, mais que je ne connaissais pas bien. Cela m'a permis ensuite de recevoir des offres d'emploi à partir de mots clés auxquels je n'aurais pas pensé."

Compléter sa formation

"Pour avoir un profil plus pertinent pour l'une de mes deux pistes professionnelles prioritaires, je me suis inscrite en cours du soir au Cnam."

Les moins

"J'ai été moins convaincue par les groupes de travail sur la lettre ou le CV. Je cherchais déjà un emploi depuis plusieurs mois, je souhaitais aller au-delà des fondamentaux. Par ailleurs, les personnes à mes côtés venaient juste de perdre leur emploi et avaient beaucoup plus d'expérience que moi. Ça m'a finalement découragée, ce qui n'était pas le but."

En savoir plus

- Le BCA sur le site du Pôle emploi

Rédigé par La rédactionPublié le 28/03/2011