Un job pendant vos études ?

Un job pendant vos études, possible selon votre statut et votre nationalité.

Un job pour un étudiant français

Pour votre recherche d'emploi, c'est facile si vous êtes de nationalité française. Un fois le job décroché, vous devez avoir un contrat de travail, payer des cotisations de Sécurité Sociale, même si vous êtes déjà couverts par le régime étudiant. Les salaires versés aux lycéens ou étudiants âgés de 25 ans au plus à l'occasion de jobs d'été ou d'activités exercées durant leur période de formation sont, depuis la loi du 21 août 2007, exonérés d'impôt sur le revenu dans la limite de trois fois le smic.

Un job pour un étudiant originaire d'un pays de l'Union européenne

Vous pouvez occuper une emploi en France, dans les mêmes conditions qu'un étudiant français. Pensez à demander votre carte européenne d'assurance maladie.

Un job pour un étudiant originaire d'un pays hors Union européenne

Trouver un job quand on est étranger, pas toujours facile. Toutefois, c'est possible ! Voici les formalités à accomplir une fois l'emploi décroché. Si vous avez déjà suivi une année d'études en France : vous n'avez plus besoin de faire une demande d'autorisation provisoire de travail depuis le 1er juillet 2007. Votre employeur doit transmettre à la préfecture de délivrance du titre de séjour de l'étudiant concerné, 48 heures avant la prise d'effet du contrat de travail, les éléments suivants: dénomination sociale ou nom et prénom de l'employeur, adresse de l'employeur, numéro de système d'identification du répertoire des entreprises et de leurs établissements ou, à défaut, numéro sous lequel les cotisations de sécurité sociale sont versées nom de famille, prénoms, nationalité date et lieu de naissance du salarié, numéro du titre de séjour de l'étranger, nature de l'emploi, durée du contrat et nombre d'heures de travail annuel, date prévue d'embauche, transmission de la copie du titre produit par l'étranger
Vous êtes à nouveau en ligne