Sept syndicats de la fonction publique appellent à une nouvelle journée de grève le mardi 22 mai

Des manifestants, lors de la grève de la fonction publique, le 22 mars, à Paris.
Des manifestants, lors de la grève de la fonction publique, le 22 mars, à Paris. (DENIS MEYER / HANS LUCAS / AFP)

Ils dénoncent le projet de réforme de la fonction publique et appellent à défendre leur pouvoir d'achat.

Sept organisations syndicales de la Fonction publique, déjà à l'origine de la manifestation nationale des fonctionnaires le 22 mars, appellent, mardi 10 avril, à une nouvelle journée de mobilisation le mardi 22 mai. Comme en mars, la CFE-CGC, CFTC, CGT, FA-FP, FO, FSU et Solidaires dénoncent le projet de réforme de la fonction publique et appellent à défendre leur pouvoir d'achat. L'ensemble des organisations syndicales, mis à part la CFDT fonction publique qui préfère attendre l'issue des discussions avec le gouvernement, dénoncent une absence de dialogue.

Le gouvernement prévoit la suppression de 120 000 fonctionnaires, d'ici la fin du quinquennat, dans le cadre de son projet de réforme plan Action publique 2022. Il entend aussi "dynamiser" le dialogue social en touchant aux instances représentatives du personnel, favoriser le recours aux contractuels, introduire une rémunération au mérite et faciliter la mobilité des fonctionnaires, en mettant notamment en place un plan de départs volontaires.