Le vice-président du Conseil d'Etat mis en examen pour "complicité de harcèlement moral"

Bruno Lasserre en juin 2016.
Bruno Lasserre en juin 2016. (THOMAS SAMSON / AFP)

Bruno Lasserre est mis en examen dans le cadre d'une enquête sur le suicide d'un ex-subordonné alors qu'il présidait l'Autorité de la concurrence.

Bruno Lasserre, vice-président du Conseil d'Etat, a été mis en examen le 27 septembre pour "complicité de harcèlement moral", dans le cadre de son travail, a appris franceinfo de source judiciaire vendredi 4 octobre. Ce haut-fonctionnaire de 65 ans dirige depuis 2018 la juridiction suprême de l'administration.

Une enquête sur le suicide d'un ex-subordonné

L'enquête dans laquelle ce haut-fonctionnaire est mis en examen porte sur le suicide, en 2014, de l'un de ses ex-subordonnés, lorsqu'il était le président du Conseil de la concurrence puis de l'Autorité de la concurrence de 2004 à septembre 2016. Il est reproché à Bruno Lasserre d'avoir tardé à sanctionner un de ses anciens bras droits, signalé par un audit pour son management "toxique et disqualifiant" envers ce subordonné.

Cette autorité administrative indépendante est chargée de lutter contre les pratiques anticoncurrentielles et d'étudier le fonctionnement des marchés.

Vous êtes à nouveau en ligne