Hauts fonctionnaires : l’État veut limiter la fuite de ses cerveaux vers le privé

Le gouvernement veut durcir les règles pour les hauts fonctionnaires qui passent du public au privé. Les excès de cette pratique sont souvent dénoncés.

Les hauts fonctionnaires sont nombreux à quitter la fonction publique pour le privé. Des couloirs de l'Élysée au bureau de direction d'une grande entreprise privée. De l'inspection des Finances à un prestigieux poste dans une banque d'affaires. Une pratique appelée "le pantouflage".

Un décret qui monte à dix ans le temps au service de l'État

Pour éviter cette fuite des cerveaux, un décret va bientôt obliger les diplômés des grandes écoles, Polytechnique, l'Ecole des Mines ou encore l'ENA, à travailler plus longtemps au service de l'État. Jusqu'à maintenant, chaque diplômé devait travailler quatre ans pour l'État avant d'avoir la possibilité de partir travailler pour le privé. Il devra maintenant travailler dix ans en tant que fonctionnaire avant de migrer vers le privé. Pour partir plus tôt, il faudra démissionner de la fonction publique et payer la "pantoufle", c'est-à-dire rembourser une partie de leur scolarité.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne