Fonctionnaires : pourquoi ils sont dans la rue

France 2

C'est la seconde fois que les fonctionnaires descendent dans la rue depuis le début du quinquennat. Ils s'inquiètent de la suppression annoncée de 120 000 postes et réclament la hausse de leur pouvoir d'achat. 

Au milieu du cortège, elles ont choisi un accessoire bien distinctif pour montrer leur ras-le-bol : un entonnoir. "Notre ministre de la Santé nous rend zinzin", justifie l'une de ces manifestantes ayant travaillé en psychiatrie. Et pas question selon eux de remplacer les fonctionnaires par des contractuels qui ne bénéficient pas de l'emploi à vie. "La qualité se fait par le recrutement. Aujourd'hui, vous recrutez de plus en plus de précaires", déplore un manifestant.

"Le jour de carence est dangereux"

Vent debout aussi, les manifestants contre le rétablissement du jour de carence, un jour non payé en cas d'arrêt maladie. "Le jour de carence est dangereux, parce que les gens ne prendront plus les arrêts maladie prescrits et génèreront des burnouts", lâche un fonctionnaire du ministère des Armées. Et pour peser davantage, beaucoup ici se réjouissent de s'allier à une autre mobilisation. Les syndicats de fonctionnaires doivent décider dans les prochains jours de la suite du mouvement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne