Fonction publique : la Cour des comptes veut s'attaquer au temps de travail

FRANCE 2

Les Sages ont chiffré le coût engendré par les fonctionnaires qui travaillent moins de 35 heures. Ses rapports sont durs. 

La Cour des comptes a mené une profonde enquête sur les fonctionnaires et en a retiré plusieurs conclusions. L'une d'elle concerne le temps de travail des agents de la fonction publique : ils travailleraient moins que prévu.

A Marseille, les agents chargés des crèches ne travaillent que 1 567 heures par an au lieu de 1 607 : ils disposent ainsi d'une semaine de cinq jours de vacances supplémentaire. Et ils y tiennent. "Si à un moment, on nous l'a donné, c'est pour une bonne raison. Je ne vois pas pourquoi on nous l'enlèverait", confie l'une d'elle à France 2. Selon la Cour, le non-respect des 35 heures coûte 10 millions d'euros à Marseille.

À Agen, on pointe

Les Sages ont dressé des rapports similaires partout en France. Certaines communes ont décidé de réagir. À Agen, les 35 heures s'imposent à tous, pointeuse à l'appui. "La confiance n'exclut pas le contrôle", déclare le maire Jean Dionis (UDI), reprenant la devise de la Banque de France. "C'est quand même payé par de l'argent public, tout ça".

La Cour cible aussi le temps partiel. Certains fonctionnaires d'Etat n'effectuent que 80% des heures et sont en fait payés comme s'ils en faisaient 85,7%.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne