Fonction publique : Emmanuel Macron supprimera-t-il 120 000 postes ?

FRANCE 2

Le président Emmanuel Macron avait affirmé vouloir supprimer 120 000 postes dans la fonction publique. Un texte est actuellement à l'étude à l'Assemblée nationale. 

C'est un texte ultra-sensible à l'Assemblée nationale : la réforme de la fonction publique. L'objectif ? Avoir plus d'agents recrutés par contrat. Pourtant, tous se demandent si le président Emmanuel Macron renoncera à supprimer 120 000 postes de fonctionnaires sur le quinquennat. L'objectif chiffré aurait en tout cas disparu. "Ce n'est pas un texte comptable, c'est un texte d'amélioration de la gestion des ressources humaines. Nous avons, avec ce texte, une boite à outils pour mieux accompagner les agents qui voient leur poste disparaître ou évoluer", affirme Olivier Dussopt, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Action et des Comptes publics. 

"Aucune réduction de la dépense publique"

L'année passée, 1 600 postes de la fonction publique d'État ont été supprimés contre 10 000 à 15 000 postes supprimés du côté de la fonction publique territoriale. "En réalité il n'y a aucune mesure qui permettra une réduction de la dépense publique", explique l'opposant Olivier Marleix, député Les Républicains. Le Premier ministre Édouard Philippe devrait évaluer d'ici l'été si l'objectif de 120 000 suppressions de postes de fonctionnaires est tenable.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne