Bercy : 5 800 postes de fonctionnaires supprimés d'ici 2022

France 2

Le ministre de l'Action des Comptes publics, Gérald Darmanin, va supprimer 5 800 emplois d'ici 2022. Une coupe justifiée par le prélèvement à la source et la disparition de plusieurs taxes.

Coup de rabot dans les effectifs de Bercy. Le ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin a annoncé la suppression de 5 800 postes entre 2020 et 2022. Après les 4 300, déjà supprimés ces deux dernières années. Sur le quinquennat, en tout, ce sera donc 10 000 postes qui auront disparu. Douaniers, mais aussi agents des finances publiques, comme dans les centres d'impôts. Les syndicats sont vent debout. "Il y a un démantèlement affiché volontairement de ce gouvernement de mettre fin à la fonction publique telle qu'on la connaissait jusqu'à présent. Le mouvement des 'gilets jaunes' a fait apparaitre que les citoyens avaient besoin d'un service de proximité (..) il est low cost aujourd'hui", dénonce Anne Guyot-Welke, secrétaire nationale de solidaires finances publiques.

Des économies à long terme

Pour Bercy, ces suppressions sont la conséquence directe de plusieurs facteurs. Parmi les 5 800, 3 500 sont liés à la suppression de la taxe d'habitation, 700 postes chez les douaniers et 500 avec l'instauration du prélèvement à la source notamment. Des économies importantes qui seront réinjectées assure le gouvernement, comme dans l'Éducation nationale ou la Défense. Les syndicats maintiennent leur appel à la grève le 16 septembre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne