VIDEO. Les nouvelles technologies nous rendent-elles moins intelligents ?

BRUT

Pour certains, les internautes ne se donnent plus la peine de mémoriser puisqu'ils disposent de toutes les informations à portée de main. Nawal Abboub dément formellement cette hypothèse.    

Les nouvelles technologies n'abêtissent pas les jeunes. Au contraire. Pour Nawal Abboub, docteure en sciences cognitives, elles auraient une influence positive sur le cerveau. L'ère numérique nous aurait permis de "maximiser nos sources d'information" mais aussi de sélectionner ces données selon leur pertinence. Les internautes auraient donc acquis une plus grande "flexibilité mentale", une faculté qui leur permettrait notamment de s'adapter davantage à leur environnement. 

Reposer le cerveau 

Messages, applications, actualités… Désormais, notre cerveau est fréquemment sollicité par des notifications qui émettent un son ou une lumière. L'usage excessif des écrans fatigue notre matière grise puisqu'il exige un effort d'attention permanent. Pour Nawal Abboub, il est primordial de "recharger nos ressources mentales" en nous détournant de temps à autres de ces outils. "Avec l'usage de nos téléphones, parfois, on ne prend pas assez soin justement, de notre cerveau", explique-t-elle.

Vous êtes à nouveau en ligne