VIDEO. Indigo, le réseau de troc solidaire où l'argent n'a pas sa place

BRUT

Récemment créé par Stéphane de Freitas, le réseau social Indigo exclut les échanges d'argent au profit d'un système plus juste.  

Ici, rien ne s'achète, tout s'échange. Lancé en avril dernier, le réseau social Indigo repose sur un système donnant-donnant aux allures de troc. Les utilisateurs proposent un cours de yoga contre un aspirateur ou encore des heures de baby-sitting contre quelques vêtements. Un moyen de redonner vie à des objets, d'obtenir des services mais aussi de faire des rencontres. Sur l'application, on trouve par exemple des cours de danse organisés par Lucie qui a désiré partager sa passion avec d'autres utilisateurs prêts à lui offrir un service en compensation.    

Un système plus juste ? 

Le fondateur d'Indigo, le street artist et réalisateur Stéphane de Freitas, estime que le système classique impliquant des échanges financiers creuse les inégalités sociales. Pour lui, il est important de mettre en place des systèmes complémentaires "plus justes, plus redistributifs et qui permettent de recycler." Son application a déjà fait des adeptes et parmi eux, des célébrités qui ont désiré promouvoir ce projet. Ainsi, sur Indigo, on trouve un cours de guitare proposé par Matthieu Chedid ou encore une invitation de Manu Payet à son nouveau spectacle. 

Vous êtes à nouveau en ligne