Premier emploi : une association cible les quartiers défavorisés

FRANCE 2

Pour les jeunes habitants de quartiers défavorisés, il est souvent difficile de se faire recruter. Pour leur donner un coup de pouce, une association a développé un programme unique en France : arpenter les cages d'escaliers et, porte par porte, ramener les jeunes vers l'emploi.

À Marseille (Bouches-du-Rhône), la cité Félix Pyat est l'une des plus pauvres de France, avec ses 5 000 habitants et son taux de chômage de 50%. Eli Souleymane, habitant de cette cité, a connu la galère pour trouver un emploi. "Il y a des préjugés. On arrive à l'entretien, l'interlocuteur [te] demande dans quelle zone tu habites et quand je lui dis que j'habite dans tel quartier, bizarrement ça partait bien, mais il va se rétracter et dire 'ah je suis désolé, ça ne va pas être possible, c'est assez loin'", explique le jeune Marseillais.

Un financement à hauteur de 4 millions d'euros

Chaque jour depuis deux ans, Lucile Ranger arpente la cité. Elle ne cherche pas un emploi, mais plutôt des jeunes pour les coacher dans leurs démarches professionnelles. 800 personnes ont déjà bénéficié du programme "Booster Projet Impact Jeunes" dont elle fait partie. Piloté par la Fondation d'Auteuil, il est financé par l'État et des entreprises pour un montant de 4 millions d'euros. Son rayon d'action touche trois quartiers sensibles des Bouches-du-Rhône. Une centaine d'entreprises participent au projet.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne