Entreprise : Pôle emploi entraîne pour être recruté sans CV

FRANCE 2

Le recrutement par simulation lancé par Pôle emploi en 1995, se développe de plus en plus. Le CV n'est plus la priorité et le candidat est mis en situation. C'est le cas dans une entreprise de textile à Saint-Étienne (Loire). 

À Saint-Étienne, dans la Loire, des candidats convoitent un poste d'opérateur à Sigvaris, une usine textile qui produit des bas de contention. Et pour l'obtenir, ils sont soumis à un recrutement par simulation. S'ils sont recrutés, ils auront à gérer simultanément 13 machines à tricoter. Le test de simulation reproduit jusqu'au bruit de fond des machines pour coller au plus près de la réalité. Les candidats doivent effectuer plusieurs exercices en même temps : des relevés de mesure, des manipulations minutieuses. Le tout, chronométré. Ce qui intéresse les recruteurs, c'est leur habilité. Ni CV ni diplôme ne sont exigés. 

40 000 à 50 000 personnes embauchées via un recrutement par simulation

Le test de recrutement a été élaboré sur mesure par Pôle emploi, pour répondre aux besoins de l'entreprise et aux critères spécifiques du poste. Dans l'usine de tricotage, Marie-France Méjasson a été recrutée il y a quelques semaines après avoir passé les tests de simulation. Elle n'a aucune expérience dans l'industrie textile, alors pendant un an elle va être formée par un tuteur à son nouveau métier avant de signer un CDI. Si l'entreprise a misé sur la formation en optant pour ce mode de recrutement sans CV ni expérience, ce n'est pas un hasard. Elle peine depuis plusieurs années à trouver des recrues. La méthode de recrutement par simulation est proposée gratuitement aux entreprises par Pôle emploi. Chaque année, 40 à 50 000 personnes sont embauchées ainsi. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne