Chômage : les nouvelles règles d'indemnisation en vigueur

FRANCE 3

La première étape de la réforme de l'assurance chômage entre en vigueur vendredi 1er novembre. De nouvelles règles vont impacter des centaines de milliers de personnes inscrites à Pôle emploi. Certaines indemnisations vont être réduites, retardées, voire même annulées.

Depuis plusieurs semaines, Régine Cottaz, 51 ans, s'inquiète. Cette secrétaire au chômage a reçu une lettre de Pôle emploi. C'est un coup de massue. Avec la nouvelle réforme, elle va perdre ses droits. À partir de vendredi 1er novembre, les règles d'indemnisations se durcissent. Pour bénéficier du chômage, il ne faudra plus avoir travaillé quatre mois sur les 28 derniers, mais six mois sur une durée plus courte. Autre changement : au lieu d'un mois, il faudra en avoir travaillé six pour prolonger ses indemnités.

Indépendants et démissionnaires pourront toucher le chômage

Selon l'Unédic (Union nationale interprofessionnelle pour l'emploi dans l'industrie et le commerce), plus d'un million de chômeurs pourraient être perdants. Les syndicats sont vent debout. Le ministère du Travail, lui, défend les avancées de la réforme. La durée minimale d'indemnisation passe de quatre à six mois. Les indépendants et ceux qui démissionnent pourront eux aussi toucher le chômage, mais seulement sous certaines conditions. De nouvelles règles grâce auxquelles le gouvernement compte réaliser plus d'un milliard d'euros d'économies par an.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne