VIDÉO. Fermeture de l'usine Michelin à La Roche-sur-Yon : "Le problème de fond, ce sont les pneus chinois" pour Bruno Le Maire qui annonce une enquête

FRANCEINFO / RADIO FRANCE

Bruno Le Maire, le ministre de l'Économie et des Finances réagit sur franceinfo lundi à l'annonce de la fermeture de l'usine Michelin de la Roche-sur-Yon, en Vendée.

"Le problème de fond, ce sont les pneus chinois, qui prennent des parts de marché de plus en plus importantes et qui sont moins chers à l'achat, mais je ne suis pas sûr qu'ils ne soient pas plus chers à l'usage et en matière environnementale", affirme Bruno Le Maire, le ministre de l'Économie et des Finances sur franceinfo lundi 14 octobre, alors que l'usine Michelin de La Roche-sur-Yon, en Vendée, va fermer et où plus de 600 emplois sont menacés.

J'ai demandé à la DGCCRF, la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes, d'enquêter sur ces pneus pour voir s'il ne faut pas changer la réglementation européenne.

Bruno Le Maire

à franceinfo

"Nous essayerons de faire adopter par l'Union européenne des normes qui mettront clairement les pneus européens et français devant d'autres pneus qui ne sont pas de la même qualité : cela s'appelle défendre son industrie, de manière loyale, en ne comparant pas uniquement la qualité du pneu à l'achat mais aussi à l'usage", a conclu le ministre de l'Économie.

Bruno Le Maire avait également eu quelques mots pour les salariés concernés par la fermeture de cette usine : "L'État peut s'assurer" qu'ils "ont tous un bon reclassement et seront reçus rapidement pas les autorités publiques."

Vous êtes à nouveau en ligne