Tati : la fin d'un modèle

FRANCE 3

Tati, c'est bientôt fini. 13 magasins vont fermer, les autres vont passer sous la marque Gifi. Seul le magasin historique de Barbès, à Paris, va subsister.

À Paris, dans le quartier de Barbès, la toute première boutique Tati sera également la dernière à garder son enseigne en vichy rose, au regret de ses clients. "C'est toute une époque Tati", se remémore une cliente. Sur les 89 magasins Tati en France, 13 vont être fermés. Les autres seront transformés, soit sous le pavillon de Gifi, autre enseigne du groupe, soit en marque de déstockage.

Le groupe a perdu 28 millions d'euros en 2018

À Bourges (Cher), les salariés sont sous le choc. "On ne sait pas ce que l'on va devenir. On espère pouvoir rester ouverts, mais on ne sait rien du tout", évoque une salariée. La saga Tati débute en 1948. Jules Ouaki ouvre une petite boutique spécialisée dans les articles à bas prix. Le concept cartonne. Mais, dans les années 2000, la concurrence de nouveaux magasins fragilise la marque. Les syndicats dénoncent une erreur de stratégie du groupe. Tati a perdu 28 millions d'euros en 2018.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne