Reprise du travail à Whirlpool : qu'espèrent les salariés de l'usine d'Amiens ?

FRANCE 3

Whirlpool a été un dossier brûlant pour Emmanuel Macron pendant la campagne. Après avoir trouvé un accord avec la direction, les salariés d'Amiens (Somme) ont repris le travail ce mardi 9 mai au matin. 

Le jour est loin d'être levé à l'usine Whirlpool d'Amiens (Somme). Les stigmates de la grève sont encore visibles, c'est le moment de la reprise du travail pour les salariés. Vendredi, le 5 mai, les syndicats ont signé un accord avantageux, mais l'entreprise va tout de même fermer. Les salariés sont amers. "On a signé cet accord, mais pas avec une grande fierté", confie un salarié. "L'emploi on le perd en juin 2018, là tout le monde sera foutu à la porte comme des vulgaires kleenex", s'indigne un autre.

Entre déception est espoir

290 emplois directs seront supprimés, mais 250 intérimaires sont aussi concernés. "Nous les intérimaires, on sera juste repris s'il y a un repreneur. On sera pas sauvés comme les embauchés", confie un jeune homme. Entre déception et espoir, les salariés attendent aujourd'hui que le nouveau président tienne sa promesse. "Je crois encore en M. Macron. J’espère qu'il y aura des reclassements", explique un salarié. Les salariés vont travailler ici encore un an, mais leur motivation est bien pâle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne