Reprise de Virgin : le principal candidat retire son offre

(Christian Hartmann Reuters)

La société d'arts créatifs Rougier et Plé a retiré son offre de reprise d'une partie des magasins Virgin Megastore a annoncé vendredi l'intersyndicale dans un communiqué. Elle prévoyait initialement de reprendre 11 magasins et 285 salariés. Les syndicats redoutent un plan social "plus vaste et plus brutal que ce que l'on pouvait craindre".

Virgin, qui compte 26 magasins en France, a été placé
en redressement judiciaire mi-janvier
. Le tribunal de commerce doit examiner
les offres de reprise le 23 mai et rendre sa décision début juin. Jusqu'à
présent, l'offre la plus sérieuse semblait être celle des magasins d'arts
créatifs Rougier et Plé
même si elle ne portait que sur 11 magasins".

Selon un communiqué publié par l'intersyndicale,
Rougier et Plé "ne présentera pas d'offres de reprise laissant sur le
carreau 285 salariés. Selon les syndicats, le patron de la société les a appelés
directement en expliquant qu'il n'avait pas réussi à négocier avec des
bailleurs des magasins qu'elle souhaitait reprendre et a donc rendu les armes.

"Virgin est mort"

Selon l'intersyndicale, Rougier et Plé était la seule
candidate à la reprise de la licence. "Virgin est mort"
officiellement ce vendredi affirment les organisations salariales. Elles redoutent
désormais un plan social "encore plus vaste et plus brutal que ce que l'on
pouvait craindre".

Reste maintenant à négocier le plan social; Virgin a
annoncé que le budget à venir était de 5 millions d'euros, dont un million
provenant de l'actionnaire principal Butler Capital Partners. Le montant est
insuffisant affirment les syndicats qui appellent les salariés à se mobiliser. 

Vous êtes à nouveau en ligne