Renault : plusieurs sites seraient menacés de fermeture

France 2

En difficulté, Renault envisagerait de fermer plusieurs sites en France. Des centaines d’emplois sont menacés.

Des milliers de voitures dans l’attente d’être vendues. C’est le symbole d’un secteur en pleine crise. Aujourd’hui, au moins 110 000 véhicules invendus seraient en stock, comme sur les parkings du port du Havre (Seine-Maritime). Une crise sans précédent qui touche notamment Renault. Selon Les Echos, le constructeur français envisage un vaste plan de restructuration. Les sites de Choisy-le-Roi (Val-de-Marne) et les Fonderies de Bretagne, à Caudan (Morbihan) devraient ainsi être fermées. L’usine de Dieppe (Seine-Maritime), qui produit l’Alpine, serait aussi sacrifiée dans un avenir proche. Ces trois sites emploient au total plus de mille salariés.

Des milliers de salariés concernés

L’usine de Flins-sur-Seine (Yvelines) n’est pas menacée de fermeture, mais elle pourrait cesser de produire des véhicules d’ici quelques années. Le site, qui fabrique notamment la Zoé électrique, pourrait se voir confier d’autres activités. Ce serait alors un coup dur. L’usine de Flins emploie actuellement 2 600 personnes

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne