Renault confirme la suppression de 4 600 emplois en France

FRANCEINFO

C’est un véritable coup dur pour les salariés de Renault en France. Le constructeur automobile va supprimer 4 600 postes dans le pays pour combler ses pertes trop importantes.

Ils s’étaient tous donnés rendez-vous vendredi 29 mai devant leur site à Choisy-le-Roi (Val-de-Marne) pour écouter les annonces de la direction de Renault. Celle-ci a confirmé la future suppression de 4 600 postes dans le pays. "Tu n’as plus confiance en ton entreprise, tu n’as plus confiance en ton travail, tu perds tout", confie un salarié. Au total, ce sont 15 000 emplois dans le monde qui vont disparaître.

Des réorganisations dans plusieurs sites français

Le constructeur automobile envisage des réorganisations dans plusieurs sites à Flins-sur-Seine (Yvelines), Caudan (Morbihan), Dieppe (Seine-Maritime), Maubeuge (Nord) ou encore Guyancourt (Yvelines). "C’est notre responsabilité aujourd’hui de prendre des décisions difficiles", a reconnu le PDG Jean-Dominique Senard. C’est tout un secteur qui se retrouve en crise. Renault fait appel à de nombreux sous-traitants. En France, les équipementiers automobiles représentent plus de 70 000 emplois.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne