Présidentielle : les salariés de Whirlpool à Amiens divisés face à Emmanuel Macron

Les Whirlpool protestent contre la fermeture prochaine de leur usine et attendent des propositions du candidat d'En marche. 

Il avait prévenu qu'il ne ferait pas comme François Hollande à Florange et ne ferait aucune promesse intenable. Mais Emmanuel Macron avait aussi promis de venir à Amiens (Somme) à la rencontre des salariés en détresse entre les deux tours. Il est midi passé quand la délégation syndicale arrive pour rencontrer le candidat à la chambre de commerce. Plus tôt à l’usine, ils ne sont pas tous enthousiastes et nombreux sont désillusionnés.

Continuité

Ils auraient voulu que le candidat vienne les voir dans leur usine. "Il a fallu attendre trois mois pour qu'il vienne et il ne vient pas sur le site, il va dans un bureau chauffé", explique l'un d'eux. D'autres salariés sont plus modérés et seront à la réunion avec le candidat. "C'est l'occasion d'obtenir des garanties et de l'interpeller, précise l'un d'eux. On a tout intérêt à être dans la continuité de ce que fait le gouvernement actuel pour pouvoir contrôler Whirlpool".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne